• RSS

CABBG

Visitez le site internet du CABBG : cabbg.com

Le club est fondé en mars 1907, par trois frères : Louis, Delphin, André Loche et Gaston Martin. Impressionnés par un match de rugby auquel ils assistent entre le SBUC et le Stade Toulousain au stade Sainte-Germaine, les quatre hommes décident de créer une nouvelle entité en s’installant dans la commune de Bègles en périphérie de Bordeaux. Ils le baptisent alors : Club Athlétique Béglais (CAB).

Les rugbymen bèglais évoluent tout d'abord dans un pré, rue Léon Paillère à Bordeaux. Très vite le club se met en chasse d’une nouvelle installation. Un grand champ sert alors de prairie pour l'élevage des vaches laitières, son nom est celui de son propriétaire au temps de la Révolution Française : Capitaine Musard... Le lieu des futurs exploits béglais !

Date de la finaleVainqueurFinalisteScoreLieu de la finaleSpectateurs
28 mai 1967 US Montauban CA Bègles 11 - 3 Parc Lescure, Bordeaux 32 115
18 mai 1969 CA Bègles Stade Toulousain 11 - 9 Stade de Gerland, Lyon 22 191
1er juin 1991 CA Bègles Stade Toulousain 19 - 10 Parc des Princes, Paris 46 000

Au fil du temps le CAB gravit les échelons et rejoint dès 1913 l’élite nationale, qu’il ne quittera plus jusqu’en 2003. Il rafle alors de nombreux titres du comité Côte-d’Argent. Les célèbres damiers du maillot sont dérivés du maillot des Harlequins, une équipe londonienne en visite à Bordeaux.

En 1949, le Club Athletique de Bègles remporte son premier titre national, la Coupe de France, en battant en finale le Stade Toulousain (11-8) au Stade Lescure de Bordeaux.

La première finale du championnat de France date de 1967, mais se solde par une défaite inattendue contre l’US Montauban, toujours au Stade Lescure.

Le CAB gagne son premier titre de champion de France en 1969 en battant Toulouse 11-9 à Lyon. La réalité financière pousse alors les béglais à se tourner vers la grande ville, Bordeaux, pour obtenir un nécessaire soutien financier pour tenir son rang. Le maire de Bordeaux de l’époque, Jacques Chaban-Delmas, lui-même ancien rugbyman (il a joué au CASG à Paris et compte une sélection en équipe de France en 1945) et son ami André Moga, président du CAB s'unissent en 1983 : c'est la naissance du CA Bègles-Bordeaux, puis du CA Bègles-Bordeaux Gironde en 1988 (CABBG).

C’est sous cette nouvelle appellation que le club remporte un nouveau titre en 1991 toujours contre le Stade Toulousain au Parc des Princes (19-10). A la manœuvre, un demi de mêlée électrique, Bernard Laporte, qui mène un pack de fer, surnommé la tortue béglaise, au sein duquel la première ligne composée de Serge Simon, Vincent Moscato et Philippe Gimbert et surnommée les Rapetous en raison de leurs crânes rasés, plie tout ce qui se présente devant elle.

A la mort d’André Moga, en décembre 1992, ses fils reprennent le flambeau de la présidence. Alain et Michel d'abord, avant qu’Alban ne prenne la tête du directoire de la toute nouvelle SAOS en 1998.

Après deux saisons creuses, le club est finaliste du challenge Yves Du Manoir en 1995, ce qui lui permet de participer à la première Coupe d’Europe de rugby. Il passe professionnel et se qualifie lors de la saison 2000-2001 pour le Top 16, le championnat de l'élite du rugby français. C'est à la fin de cette saison qu’il passe de SAOS en SASP (société anonyme sportive et professionnelle).

Mais les ennuis financiers du club enpêchent de maintenir le CABBG en 1ère division. En 2003, la DNACG (Direction nationale d’aide et de contrôle de gestion) prononce la rétrogradation du club en Pro D2, alors que le CABBG était la seule équipe à ne jamais avoir quitté l’élite depuis la fin de la Première Guerre mondiale avec le Stade Toulousain. Le CABBG quitte l’élite professionnelle et évolue en championnat amateur (Fédérale 1) en 2004-2005.

Nos partenaires :