• RSS

Actualités

Retour à toutes les actualités
Posté le - COMPTES RENDU

PLACE A LA FETE !

 

Il y a huit mois... Samedi 18 Août 2012, il est à peu près 20h00 à Bègles, et l'arbitre (agenais..déjà un signe !) de ce premier match de la saison, M.Péchambert, siffle la fin du match sur la pelouse d'un stade Moga médusé et cueilli à froid malgré la chaleur ambiante. Car oui, l'UBB, le promu surprise et au rugby champagne de la saison précédente, vient d'être battu à domicile d'un petit point par le promu nouveau cru grenoblois, annonçant un Top14 2012-2013 long et difficile du côté de la Gironde. 

Et il le sera...

Qui aurait cru au scénario que nous venons de vivre ? Car une chose est sûre, cette saison restera à jamais dans les annales d'un club et d'une région qui en deux années aura vu sa "petite" équipe passer du milieu de la ProD2 au Top14 et surtout accéder à une dimension que les plus optimistes n'auraient pu imaginer quelques années en arrières.

Hier soir encore, l'UBB a démontré au rugby français qu'elle était un club à part, et qu'à l'image du soleil flottant sur Chaban-Delmas, l'avenir de l'Union semblait radieux. Devant un public une nouvelle fois venu en masse (33 000 personnes), sous les "hourras" et devant les "olas", elle a enchaîné une cinquième victoire à domicile pour au final une douzième place, paradoxe d'une saison étonnante et détonante. Mais revenons au match.

La maîtrise girondine

Etant assurés de leur maintien respectif et n'ayant plus rien à jouer dans ce Top14, c'est enjouées et libérées que les deux formations ont ouvert ce match, désireuses d'offrir à Chaban-Delmas un bouquet final explosif pour clore cette saison qui ne le fut pas toujours.

Dès les premières minutes se succédèrent les coups de pieds à suivre et les envolées au large, pour le plus grand plaisir du public. C'est pourtant sur une pénalité de Lopez que s'ouvrit le compteur du stade (6'), permettant aux Girondins de prendre l'initiative, 03-00. Se heurtant sur une très bonne défense bordelo-béglaise, résultat du travail de Joe Worsley, les biarrots ne parvinrent pas à trouver le chemin de l'en-but, mais des pénalités tentables systématiquement tapées en touche. En face, et comme à son habitude en cette fin de saison, l'UBB se montrait d'abord patiente puis opportuniste, profitant d'un bon regroupement au centre du terrain au 40m pour lancer sur la droite Lopez qui servait d'une superbe passe Madaule, qui après avoir percé la rideau basque servit à hauteur Rey pour le premier essai du match (18'), transformé par Lopez, 10 – 00. Redoutable en alliant bonne défense et contre fulgurant, l'UBB passait près d'aggraver la marque, mais fut chaque fois coupée dans son élan, tantôt par un coup de sifflet (24'), tantôt par un surnombre mal négocié (32', 39'). Alors que la puissance biarrote, et notamment Burotu, très en vue hier, se heurtait à un mur girondin en défense, les locaux tentèrent de tirer profit d'un pack dominateur pour marquer à nouveau, mais sans succès. A quatorze après le carton jaune de Le Bourhis (33'), c'est pourtant sur un score de 10-00 en sa faveur que l'UBB regagnait les vestiaires, au terme d'un premier acte maîtrisé.

Des adieux réussis

Au retour de la pause, les deux équipes semblaient avoir signé pour le même scénario. En effet, maintenant sa maîtrise du match, l'Union mis à nouveau la pression sur son hôte du jour et profita de ses fautes pour accroître son avance (56', 61'), 16 – 00 à l'heure de jeu, grâce à un Nicolas Sanchez bien entré dans son match à la place de Lopez, sorti sous l'acclamation du stade. En face, se rendant coupable de trop de fautes et de maladresses, les basques ne parvinrent pas à mettre leur jeu en place, malgré quelques coups d'éclat comme cette belle percée du jeune Thomas. Pourtant les deux protagonistes continuaient d'offrir du jeu au public girondin, et il s'en fallut de peu pour que Madaule n'aggrave le score après une percée de Talebula (52'), refusé pour un léger en-avant. Alors qu'approchait la fin du match, les basques reprenaient quelque peu du poil de la bête, mais firent une nouvelle fois face à une défense héroïque, notamment de la part du pack girondin (71'). Laissant le rythme retomber à l'approche du coup de sifflet final, les girondins tentèrent une dernière action pour offrir un ultime essai à leur public, occasion manquée.

Qu'importe, la victoire, la fête et surtout le maintien étaient là. Au terme d'une rencontre certes moins palpitante et éclatante que les précédentes mais qui aura eu le mérite de conclure en beauté cette saison à domicile, les girondins s'imposent face à une équipe de Biarritz qui semblait déjà tournée vers Dublin et sa demi-finale européenne. Coté girondin, même s'il restera un ultime match à Clermont dans deux semaines, l'heure était à la fête. Profitant d'un public nombreux et d'un soleil couchant radieux, notre président, Laurent Marti, se fit l'organisateur d'une touchante cérémonie d'adieux et de remise d'un souvenir pour tous les joueurs en partance, tous longuement acclamés par la foule. Pour la dernière à domicile et dans ce stade Chaban-Delmas, devant leur public enjoué, cette magnifique équipe, accompagnée de son formidable staff, s'est autorisée un dernier tour d'honneur en guise de remerciement. Mais ce n'était que des au-revoir, car il nous tarde déjà d'être à la prochaine saison, surtout que le président Marti l'a promis : " nous ne nous satisferon plus de ça, nous voulons aller plus haut, et un jour, le Brennus sera de retour ici ". 

Pour le moment, place à la fête !

 

UNION BORDEAUX-BEGLES   16  –  00   BIARRITZ OLYMPIQUE

Allez l'UBB !

 Arbitre : Monsieur S. ATTALAH, T° 12°C, vent soutenu pour le BO en 1ère mt,, terrain souple, pelouse excellente

Composition de l'équipe :   Delboulbes, Avei, Florea, Treloar, Jaulhac, Madaule, Clarkin, Purll, Seron, Lopez, Connor, Rey, Le Bourhis, Talebula, Reihana.

Remplaçants : Forbes, Poirot, Tisseau, Chalmers, Adams, Sanchez, Carballo, Toetu.

 Prochain match contre Clermont au stade Marcel Michelin à Clermont-Ferrand, samedi 4 mai à 14h45



Clément

Nos partenaires :